Page 91 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 91
Rapport annuel du COR – Juin 2016

femmes seules était inférieur de 16 % à celui des couples, tandis que celui de l’ensemble des
hommes seuls était inférieur de 5 % à celui des couples85.
Au final, l’écart constaté d’environ 5 points sur la période 2008-2013 entre le niveau de vie
moyen de l’ensemble des femmes retraitées et celui de l’ensemble des hommes retraités
résulte surtout du fait que les femmes sont plus nombreuses que les hommes à vivre seules au
moment de la retraite (une femme sur deux, contre un homme sur quatre). Par conséquent,
l’évolution de cet écart dépend aussi d’évolutions démographiques comme le recul de l’âge du
veuvage lié à l’allongement de l’espérance de vie et la montée du divorce86.

b) La situation relative des femmes au regard de la durée de retraite
i) Les écarts de durée de retraite
La durée moyenne espérée de retraite des femmes est supérieure de quatre à cinq ans à celle
des hommes, compte tenu d’un âge moyen de départ à la retraite légèrement différent entre les
femmes et les hommes87, et surtout de la longévité plus grande des femmes. Selon les
projections du COR et le scénario central des projections démographiques INSEE, cet écart en
faveur des femmes aurait tendance à s’accroître légèrement au fil des générations, passant de
4 ans pour la génération 1930 à 5 ans pour les générations nées après 1965.
Lorsqu’on calcule séparément, pour les femmes et les hommes, la durée de retraite relative à
l’espérance de vie en moyenne par génération88, deux conventions peuvent être retenues : ne
pas tenir compte des différences d’espérance de vie entre les femmes et les hommes selon la
logique de mutualisation du risque viager, ou en tenir compte.

85 Voir le chapitre I.2 du treizième rapport du COR, Les retraités : un état des lieux de leur situation en France,
décembre 2015, La Documentation française.
86 La proportion de retraités (femmes et hommes) divorcés vivant seuls a augmenté depuis vingt ans : en 2008-
2013, ils représentent 8,8 % des retraités, contre 5,6 % en 1996-2001 (voir le document n° 2 de la séance du
COR du 25 novembre 2015).
87 Voir figure 2.34.
88 Voir la sous-partie 2.3, section b.

89
   86   87   88   89   90   91   92   93   94   95   96