Page 87 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 87
Rapport annuel du COR – Juin 2016

Figure 2.29 – Montant brut moyen des pensions de droit direct des femmes rapporté à
celui des hommes, pour divers éléments du montant de la pension

70%
Rapport de montant moyen
femmes / hommes 65%

60%

55%

50% 1928 1930 1932 génération

45% 1934 1936 1938 1940 1942
1924 1926 Pension hors décote/surcote
Pension "pleine" (hors minima de pension)
Pension effective
Pension "pleine"

Champ : retraités de droit direct d’au moins un régime de base ou complémentaire français (pondérés pour être
représentatifs des retraités de la génération en vie à l’âge de 66 ans).
Source : étude DREES à partir de l’EIR 2008, voir Aubert P. (2011), « Les écarts de niveaux de pension de
retraite entre générations », document de travail (série Études et Recherche), n° 107 (graphique 38, page 71) ;
calculs SG-COR.

ii) Les écarts de niveau de vie

Le niveau de vie des retraités – qui prend en compte également les revenus autres que les
pensions (revenus du patrimoine, etc.) et les prestations sociales les concernant (minimum
vieillesse, allocations logement, etc.), la fiscalité et les transferts sociaux, ainsi que la
structure de leurs ménages – peut être calculé séparément parmi les femmes et parmi les
hommes77. Il est ainsi possible de suivre en évolution, parmi les personnes retraitées, le
rapport entre le niveau de vie moyen des femmes et celui des hommes, ainsi que la différence
entre le taux de pauvreté78 des femmes et celui des hommes.

Globalement, entre 1996 et 2013, le niveau de vie moyen de l’ensemble des femmes retraitées
est demeuré inférieur d’environ 4 à 6 points à celui de l’ensemble des hommes retraités, et le
taux de pauvreté des femmes retraitées est demeuré supérieur de 1 à 3 points à celui des
hommes retraités. Ces écarts ont eu tendance à se réduire légèrement entre 2008 et 2013.

Les écarts de niveau de vie entre les femmes et les hommes à la retraite sont beaucoup moins
marqués que les écarts de montant de pension, car le niveau de vie est supposé identique pour
tous les membres d’un même ménage et donc pour les deux conjoints d’un couple. Ainsi, les
écarts de niveau de vie entre les femmes et les hommes proviennent essentiellement des
personnes qui ne vivent pas en couple79.

77 Le niveau de vie d’une personne est défini comme le revenu disponible par unité de consommation du ménage
auquel appartient cette personne. Voir la sous-partie 2.2.
78 Le taux de pauvreté est calculé à partir du niveau de vie : il correspond à la proportion de personnes dont le
niveau de vie se situe en dessous du seuil de pauvreté (60 % du niveau de vie médian).
79 L’écart entre le niveau de vie moyen des femmes retraitées et celui des hommes retraités provient également,
dans une moindre mesure, du fait que les femmes retraitées vivant en couple ont un niveau de vie un peu
supérieur à celui des hommes retraités vivant en couple. Cette différence signifie que les femmes retraitées dont

85
   82   83   84   85   86   87   88   89   90   91   92