Page 75 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 75
Rapport annuel du COR – Juin 2016

autres cas types de non-cadre du privé, cette diminution serait d’autant plus importante que la
croissance du revenu d’activité moyen serait forte ; le taux de remplacement à l’issue d’une
carrière complète au SMIC serait compris, selon les divers scénarios économiques du COR,
entre 78,0 % et 80,3 % pour la génération née en 1964 (qui partira au taux plein en 2026, « à
l’horizon de 10 ans ») et entre 67,6 % et 76,0 % pour celle née en 1979 (qui partira au taux
plein en 2041, « à l’horizon de 25 ans ») hors effet du coefficient de solidarité59.

Figure 2.23 – Taux de remplacement net
à l'issue d'une carrière entièrement cotisée au SMIC

Figure 2.23a – Taux de remplacement Figure 2.23b – Taux de remplacement
net à l'issue d'une carrière entièrement net à l'issue d'une carrière entièrement

cotisée au SMIC, cotisée au SMIC,
y compris coefficient de solidarité à l’ARRCO hors coefficient de solidarité à l’ARRCO

90% 90%

85% 85%

80% 80%

75% 75%

70% 70%

65% génération 65% génération
60% 60%
en % du dernier salaire net
1940
1950
1960
1970
1980
1990

en % du dernier salaire net
1940
1950
1960
1970
1980
1990

2% 1,8% 1,5% 1,3% 1% 2% 1,8% 1,5% 1,3% 1%

Note : voir figure 2.19 ; au taux réduit de CSG. Note : voir figure 2.19 ; au taux réduit de CSG.
Source : DREES, modèle CALIPER. Source : DREES, modèle CALIPER

b) La durée de retraite au fil des générations

La durée moyenne de retraite par génération se déduit par différence entre l’espérance de vie
de chaque génération, issue des projections démographiques de l’INSEE, et son âge moyen de
départ à la retraite, calculé dans le cadre des projections du COR. Comme on s’intéresse ici
aux assurés qui vivent jusqu’à l’âge de la retraite, on tient compte de l’espérance de vie à
60 ans (et non à la naissance) et on calcule l’âge du décès pour chaque génération selon la
formule : 60 + l’espérance de vie à 60 ans de la génération.

Rappelons d’abord les évolutions au fil des générations des âges moyens de départ à la
retraite60, pour lesquelles on peut distinguer quatre périodes.

Parmi les retraités nés au début des années 1930, cet âge moyen se situait entre 60 ans et demi
et 61 ans, avec des écarts entre les hommes (60 ans environ) et les femmes (61 ans et demi). Il
est resté stable jusqu’aux générations nées au milieu des années 1940, sous l’effet de deux
évolutions contraires : une diminution régulière pour les femmes, liée à l’amélioration

59 En considérant l’effet temporaire du coefficient de solidarité, le taux de remplacement net à l’issue d’une
carrière entièrement cotisée au SMIC serait compris entre 76,8 % et 79,1 % pour la génération née en 1964 et
entre 66,6 % et 74,9 % pour celle née en 1979.
60 Voir les données annexes téléchargeables sur le site Internet du COR.

73
   70   71   72   73   74   75   76   77   78   79   80