Page 71 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 71
Rapport annuel du COR – Juin 2016

Figure 2.19 – Taux de remplacement net à la liquidation
du cas type de non-cadre du privé

Fig 2.19a. Taux de remplacement net à la Fig 2.19b. Taux de remplacement net à la liquidation
liquidation (départ à la retraite au taux plein au régime général

(départ à la retraite au taux plein au régime général sans décote ni surcote)
sans décote ni surcote) hors coefficient de solidarité à l’ARRCO

y compris coefficient de solidarité à l’ARRCO

85% 85%
en % du dernier salaire net
1940
1950
1960
1970
1980
1990

en % du dernier salaire net
1940
1950
1960
1970
1980
1990
80% 80%

75% 75%

70% 70%

65% 65%

60% 60%

génération génération
55% 55%

2% 1,8% 1,5% 1,3% 1% 2% 1,8% 1,5% 1,3% 1%

Note : le taux de remplacement est calculé comme le rapport de la pension à la liquidation (pension perçue en
moyenne au cours des 12 premiers mois de la retraite) sur le dernier salaire perçu, net de cotisations sociales
(incluant CSG à taux normal et CRDS), sous l’hypothèse d’un départ au taux plein au régime général (sans
décote ni surcote) au titre de la durée validée (pour certaines générations, ce départ a lieu dans le cadre d’une
retraite anticipée pour carrière longue). Pour l’ARRCO, les cotisations sont supposées réalisées au taux moyen
et le rendement supposé constant à partir de 2019.
Source : DREES, modèle CALIPER.

Les taux de remplacement varient fortement selon les âges de départ à la retraite et selon les
profils de carrières salariales. Ainsi, pour le cas type de fonctionnaire de catégorie B52 (cas
type n° 5 du COR), dont les caractéristiques sont celles définies dans le décret n° 2014-654 du
20 juin 2014 (cas « d’un assuré ayant effectué toute sa carrière comme agent sédentaire de la
fonction publique de catégorie B »), le taux de remplacement est estimé à 68,0 % en cas de
départ au taux plein (sans décote ni surcote) et à 87,2 % en cas de départ cinq ans plus tard à
l’âge d’annulation de la décote pour la génération 1954. Le taux de remplacement pour ce cas
type n’a pas été projeté, faute de données suffisantes pour élaborer des scénarios relatifs aux
évolutions futures des rémunérations dans la fonction publique – et notamment de la part des
primes dans les rémunérations, qui constituent le principal déterminant des taux de
remplacement des fonctionnaires53.

52 La part des primes du cas type n°5 du COR à chaque âge est supposée constante et égale à la valeur observée
pour la génération 1950 (voir l’annexe 3, partie 2 section c).
53 Voir la sous-partie 1.2, section c, et le document n° 15 de la séance du COR du 25 mai 2016.

69
   66   67   68   69   70   71   72   73   74   75   76