Page 56 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 56
Rapport annuel du COR – Juin 2016

vieillissement de la population. On rapporte alors les trois premiers termes de la
décomposition comptable à ce quatrième terme, afin de quantifier dans quelle mesure les
modifications des trois grands leviers du système de retraite, telles que projetées à législation
inchangée, contribuent à la couverture de l’accroissement du besoin de financement lié au
vieillissement.

Figure 2.12 – Contribution des trois leviers
à la couverture des besoins de financement liés au vieillissement
Cumul sur la période 2003-2060, à législation inchangée à partir de 2015

120 Besoin de financement non-
couvert (à législation
en % de la hausse 100 inchangée)
du besoin de financement
66 59 Contributions :
liée au vieillissement 80 47 39 de la diminution entre 2003
et 2060 de la pension
26 moyenne relative

60 de la hausse entre 2003 et
2060 du taux de prélèvement
22 22 22 23 22 global

40 de la hausse entre 2003 et
2060 de l'âge de départ à la
20 35 35 35 35 34 retraite

0
2% 1,8% 1,5% 1,3% 1%
scénario économique

Lecture : dans le scénario 2 % à législation inchangée, 35 % du besoin de financement lié aux évolutions de la
démographie et de l’emploi cumulées sur la période 2003-2060 serait couvert par la hausse projetée de l’âge
moyen de départ à la retraite sur la période, 22 % par la hausse du taux de prélèvement global et 66 % par la
diminution de la pension moyenne relative, sous les hypothèses propres à ce scénario économique.
Champ : ensemble des régimes de retraite français légalement obligatoires, y compris FSV et SASPA, hors
RAFP et hors compte pénibilité.
Source : rapports à la CCSS 2002-2014 ; projections COR – juin 2016.

Entre 2003 et 2060, la hausse de l’âge moyen conjoncturel de départ à la retraite permettrait
toutes choses égales par ailleurs de couvrir, dans les divers scénarios économiques, entre
34 % et 35 % du besoin de financement lié au vieillissement ; la hausse du taux de
prélèvement global en couvrirait de 22 à 23 %, et la baisse de la pension moyenne relative des
retraités entre un peu plus d’un quart dans le scénario 1 % et les deux tiers dans le scénario
2 %. La contribution toutes choses égales par ailleurs de l’augmentation de l’âge moyen de
départ à la retraite comme celle du taux de prélèvement global varient assez peu d’un scénario
économique à l’autre, contrairement à celle de la pension moyenne relative – du fait de la
forte sensibilité de la pension moyenne relative au contexte économique.

Les contributions des divers leviers sont très variables selon la sous-période considérée35.
Entre 2003 et 2010, la principale contribution est celle liée à l’augmentation des prélèvements
pour la retraite, tandis que celle de l’âge moyen de départ à la retraite est négative, du fait

35 Voir le document n° 14 de la séance du COR du 27 mai 2015.

54
   51   52   53   54   55   56   57   58   59   60   61