Page 23 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 23
Rapport annuel du COR – Juin 2016

En 2015, la croissance du PIB (+ 1,3 %) a été supérieure à ce qui était prévu dans les
prévisions économiques pluriannuelles du programme de stabilité d’avril 2015 sur lesquelles
se basait l’exercice de projection du COR de juin 2015 (+ 1,0 %). Les prévisions de
croissance du gouvernement ont cependant été maintenues17 pour 2016, 2017 et 2018
(respectivement + 1,5 %, + 1,5 % et + 1,75 %). Enfin, la croissance serait de 1,9 % en 2019.

Tableau 1.10 – Hypothèses de croissance du PIB en termes réels à l’horizon 2019

Programme de stabilité Taux, en % 2015 2016 2017 2018 2019
2015-2018 1 1,5 1,5 1,75 nd
(avril 2015) Croissance effective 1,1 1,5 1,5 1,4 nd

(Rapport annuel COR juin Croissance potentielle -3,5 -3,5 -3,5 -3,2 nd
2015) Écart de production
1,2* 1,5 1,5 1,75 1,90
Programme de stabilité (% PIB) 1,1 1,5 1,5 1,4 1,3
2016-2019 Croissance effective
(avril 2016) -3,3 -3,3 -3,3 -2,9 -2,4
Croissance potentielle
(Rapport annuel COR juin Écart de production
2016)
(% PIB)

* La croissance effective telle que publiée par les comptes nationaux de l’INSEE est au final de 1,3 % en 2015.
Source : programmes de stabilité 2015-2018 et 2016-2019.

Ces évolutions ont conduit le COR à actualiser ses scénarios macroéconomiques à court
terme. À moyen terme, les scénarios d’évolution ont été révisés par la direction générale du
Trésor pour le compte du COR, afin d’assurer la cohérence avec les nouvelles hypothèses de
court terme et rejoindre les sentiers de long terme. Les principaux paramètres de l’économie
sont supposés converger progressivement et régulièrement vers leurs valeurs de long terme,
entre 2026 et 2028 selon les scénarios économiques.

a) Le taux de chômage

Le taux de chômage au sens du Bureau international du travail (BIT) en France métropolitaine
a augmenté de 0,1 point entre 2014 et 2015 en moyenne annuelle. À un niveau infra-annuel, il
oscille, depuis le dernier trimestre 2012, entre 9,7 % et 10,2 % de la population active (au 3e
trimestre 201518). La dernière donnée connue (1er trimestre 2016) se situe à 9,9 %.

Par rapport aux projections du COR de juin 2015, les évolutions observées conduisent à
réviser à la baisse les hypothèses de taux de chômage sur les premières années de projection.
La convergence vers la valeur de long terme fixée à 7 % serait ensuite progressive, sachant
que cette valeur serait atteinte en 2025 dans tous les scénarios.

17 Voir le programme de stabilité 2016-2019, 13 avril 2016.
18 10,5 % de la population active pour la France, y compris DOM, au 3e trimestre 2015.

21
   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27   28