Page 22 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 22
Rapport annuel du COR – Juin 2016

Tableau 1.8 – Hypothèses de long terme dans les scénarios économiques du COR

Croissance annuelle de la productivité du travail
(valeurs de long terme atteintes à partir de …)

Taux de chômage 2,0 % 1,8 % 1,5 % 1,3 % 1,0 %
(valeurs de long terme atteintes à partir de …) (2028) (2028) (2026) (2026) (2026)

7% scénario scénario scénario scénario scénario
(2025) 2% 1,8% 1,5% 1,3% 1%

Source : hypothèses COR 2016.

Pour apprécier la sensibilité des résultats des projections à l’hypothèse de chômage, six
variantes par rapport à deux hypothèses de taux de chômage, l’hypothèse de 4,5 % retenue par
le Conseil depuis son premier rapport et une hypothèse conventionnelle de maintien du taux
de chômage au niveau de 10 % jusqu’en 2060, sont également étudiées15.

Tableau 1.9 – Hypothèses de long terme dans les variantes économiques du COR

Croissance annuelle de la productivité du travail
(valeurs de long terme atteintes à partir de …)

Taux de chômage 2,0 % 1,5 % 1,0 %
(valeurs de long terme atteintes à partir de …) (2028) (2026) (2026)

4,5% Variante Variante Variante
(2027) [4,5%-2%] [4,5%-1,5%] [4,5%-1%]
Variante Variante
10% [10%-2%] Variante [10%-1%]
(2021) [10%-1,5%]

Source : hypothèses COR 2016.

Sur le court terme, c’est-à-dire jusqu’en 2019, le principe de retenir, dans tous les scénarios et
variantes, les mêmes hypothèses que celles du gouvernement permet d’assurer une cohérence
sur les premières années de projection entre les projections par le COR de la situation
financière des régimes de retraite et les prévisions pluriannuelles officielles. Ce choix
s’impose aussi car, selon le décret n° 2014-654 du 20 juin 2014, le Comité de suivi des
retraites doit suivre les « soldes comptables annuels […] des régimes de retraite légalement
obligatoires […] déterminés sur la base des prévisions financières des régimes de retraite
sous-jacentes aux prévisions de comptes publics présentés dans le programme de stabilité de
l’année en cours ».

Les hypothèses économiques de court terme du présent rapport annuel sont donc celles
présentées dans le programme de stabilité 2016-2019. Ces hypothèses ont fait l’objet d’un
avis du Haut Conseil des finances publiques ; celui-ci « considère que la prévision de
croissance du gouvernement, tout en se situant dans le haut de la fourchette des prévisions
économiques, est encore atteignable »16.

15 Les variantes [4,5 %-1,5 %] et [4,5 %-2 %] correspondent respectivement aux scénarios B et A’ du rapport
annuel de 2015, et les variantes [10 %-1 %], [10 %-1,5 %] et [10 %-2 %] correspondent respectivement aux trois
variantes C’, B et A’ avec taux de chômage de 10 % du rapport annuel de 2015.
16 Avis n° 2016-01 du Haut Conseil des finances publiques relatif aux prévisions macroéconomiques associées
au projet de programme de stabilité pour les années 2016 à 2019.

20
   17   18   19   20   21   22   23   24   25   26   27