Page 19 - Rapport annuel du COR 2016 « Evolutions et perspectives des retraites en France »
P. 19
Rapport annuel du COR – Juin 2016

avec un creux pour les générations nées juste avant et pendant la Seconde Guerre mondiale –
à environ 800 à 850 000 pour les générations du baby boom nées entre 1946 et le début des
années 1970 (ce que confirment les observations relatives aux premières générations du baby
boom). Le nombre de personnes atteignant l’âge de 60 ans augmente ainsi d’environ
200 000 entre les générations 1945 et 1946. À l’inverse, il diminuerait d’environ
120 000 entre les générations 1972 et 1976 lorsqu’elles atteindront cet âge.

Le nombre de personnes atteignant l’âge de 60 ans se maintiendrait autour de 800 000 pour
les générations nées dans les années 1980 et 1990, en particulier sous l’effet de la baisse de la
mortalité avant 60 ans au fil des générations. Il varierait de plus ou moins 50 000 pour les
générations nées à la fin des années 1990 selon les scénarios alternatifs de fécondité,
d’immigration et d’espérance de vie retenus par l’INSEE.

Figure 1.6 – Effectifs par génération à l’âge de 60 ans observés puis projetés

900 000 Baby-boom
générations 1946 à 1972

800 000

700 000

600 000

500 000

400 000 générations

1930 1940 1950 1960 1970 1980 1990

projections 2010 - scénario central projections 2010 - scénario bas

projections 2010 - scénario haut bilan démographique 2015 - provisoire

bilan démographique 2015 - observé

Note : scénario « bas » = hypothèses basses de fécondité, de migration et d’espérance de vie, respectivement
hautes pour le scénario « haut ».
Champ : France métropolitaine.
Sources : INSEE, bilan démographique 2015 et projections de population 2007-2060 réalisées en 2010.

Les évolutions de la fécondité, du solde migratoire et de l’espérance de vie déterminent
également celles du rapport démographique des 20-59 ans sur les 60 ans et plus, dont
dépendent en partie les évolutions du rapport entre le nombre de cotisants et le nombre de
retraités11.

La baisse du rapport démographique s’est accélérée à partir de 2006 – année où l’on compte
2,5 personnes de 20 à 59 ans pour chaque personne de 60 ans et plus – et le phénomène se
poursuivrait jusque vers le début des années 2030 en raison de l’arrivée à l’âge de 60 ans des
générations du baby boom. Au-delà, le rapport démographique continuerait à baisser mais à
un rythme moindre, puis aurait tendance à se stabiliser en fin de période de projection ; en
2060, on dénombrerait 1,4 personne de 20-59 ans par personne de 60 ans et plus, avec une
incertitude de +/- 0,2 selon les différents scénarios démographiques retenus par l’INSEE en
projection.

11 Ce rapport diffère du rapport entre le nombre de cotisants et le nombre de retraités (voir la figure 2.1) dans la
mesure où les cotisants ne correspondent pas exactement aux effectifs âgés de 20 à 59 ans et les retraités à ceux
âgés de plus de 60 ans.

17
   14   15   16   17   18   19   20   21   22   23   24